IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

Le rachat de Jacob Delafon validé par le "Grand Dole"
Publié le 29 octobre 2021

Le conseil communautaire du Grand Dole a validé, jeudi 28 octobre 2021, un montage devant favoriser la réussite du groupe Kramer dans sa reprise du site industriel.

En septembre 2020, le groupe Kohler annonçait la fermeture de l’usine Jacob Delafon à Dole faisant peser la menace du chômage pour les 142 employés du site industriel.

En février 2021, le groupe Kramer annonçait son souhait de racheter l’usine de Damparis avant de confirmer ce rachat début juin 2021. Un rachat rendu possible grâce à l’implication des pouvoirs publics dans le montage financier.

Jeudi 28 octobre 2021, les élus du Grand Dole ont donc validé les modalités d’implication de la collectivité à l’unanimité. La société d’économie mixte Aktya (dont l’actionnaire principal est la métropole de Besançon) va acquérir le site de Damparis (1,3 million d’euros) pour le louer ensuite à la société jurassienne de céramique française liée au groupe Kramer. Durant toute la durée du bail, la société jurassienne de céramique française aura la possibilité de racheter le site à un prix prédéfini.

"On voit le bout du tunnel sur ce dossier. Tout se passe bien pour l'instant; dans deux semaines la promesse de vente sera signée pour une finalisation début décembre. Ce montage a déjà permis au groupe Kramer de commencer à travailler et à finaliser des embauches."

Jean-Pascal Fichère
Président du Grand Dole


Dans le cadre de cette reprise, le groupe Kramer a proposé d’embaucher 20 personnes dés son arrivée sur site puis de faire progresser l’effectif avec 40 à 50 employés au bout de six mois pour retrouver 140 personnes sur site dans un délai de 3 à 5 ans.

"Kramer a racheté le matériel du groupe Kohler et a obtenu une aide de l'Etat pour la relance du site. Il faut comprendre que la relance de ce site est une opération longue. Ils ne pourront commencer de commercialiser leur production dans un an seulement. Ils ont donc besoin des subventions de l'Etat pour tenir jusque-là et de cette aide immobilière."


Jean-Pascal Fichère
Président du Grand Dole


Dans le cas où la société jurassienne de céramique française ferait défaut dans le paiement des loyers, la communauté d’agglomération du Grand Dole s’est engagée à acquérir le site industriel de Damparis.

"C'est un risque que l'on prend mais il n'y a pas d'autres solutions."
Jean-Pascal Fichère
Président du Grand Dole