IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

Suicide du salarié de Verallia Chalon : La Cour d'Appel de Dijon condamne Verallia!
Publié le 18 aout 2021

Le 22 octobre 2018, Dominique salarié de Verallia Châlon mettait fin à ses jours à son domicile. Un drame terrible pour lui, sa famille, ses amis et l'ensemble des travailleurs de Châlon. Ce drame, la direction de Verallia Châlon et sa direction générale ont tout fait pour se degager de leurs responsabilités. Mieux la direction générale de Verallia a accentué la pression sur les salarié-es avec des organisations du travail mettant en danger la santé physique et psychiques des salariés.

Cette politique managériale n'a qu'un seul but :

Réduire les effectifs par tous les moyens et augmenter les profits par tous les moyens. Cela se traduira par la fermeture du four de Cognac et des centaines de suppressions d'emplois dans tous les sites verriers français. L'accroissement de la pression sur les salariés au quotidien et l'augmentation des contrats précaires pour les nouveaux salariés.

Les salariés en CDI, les plus anciens, ceux qui souffrent de maladie professionnelle eux vont se voir harceler verbalement au quoitidien mais aussi en les marginalisant, en les placardisant...C'est une politique délibérée menée par la direction générale de Verallia France et appliquée à la lettre par un groupuscule de managers zélés...Pas toutes et tous car beaucoup préfèreront partir de verallia plutot que de satisfaire l'appétit mortifère et vorace des fonds Apollo, de la Banque Publique d'Investissement et du PDG de Verallia.

Des salariés ne supporteront pas cette pression et ce harcèlement quotidien, plusieurs avant et après Dominique tenteront de mettre fin à leurs jours.

Le 22 octobre après avoir été maltraité par sa hiérarchie, Dominique n'a pas supporté cet affront de plus et s'est donné la mort. La douleur est encore bien présente et nous n'oublierons pas Dominique et son geste de désespoir.

C'est pour que ne se produise plus jamais ce drame que ses collègues ont fait valoir leur droit de retrait : Réponse de la direction immédiate pas de droit de retrait et une action en justice contre ses salarié-es...On est loin de l'entreprise à mission socialement et écologiquement responsable vantée par son PDG Michel Gianuzzi...et plus proche du modèle Amazon " du marche ou crève en silence".

La plainet déposée par la famille et soutenue par notre organisation syndicale vient de déboucher sur un jugement clair et limpide de la cour d'appel de Dijon.

Le Tribunal et le jugement ordonne que le suicide de Dominique survenu le 22 octobre 2018 doit être pris en charge au titre de la législation sur les risques professionnels.

Condamne la CPAM de Saone et Loire à verser un montant de dédomagement à la veuve de Dominique.

Surtout le jugement indique clairement que l'acte de Dominique est directement rattaché à son activité professionnelle.

Plusieurs salariés de Verallia se sont donnés la mort ou ont tenté de mettre fin à leurs jours depuis cette date, il est urgent que la direction de verallia cesse la politique managériale et de déradation. des conditions de travail qui est à l'oriogine de ces drames.

La CGT est totalement déterminée à y mettre fin et cela par tous les moyens légaux à notre disposition.