IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Site fédéral Spécial élections professionnelles

Depuis la loi du 20 aout 2008 les élections d'entreprises ont pris une dimension toute particulière avec des répercutions sur l'ensemble du dialogue social et les dernières lois, Rebsamen, travail 1 & 2 ont particulièrement modifié le contexte général de ces dernières.
 
La mise en place des CSE en plus d'avoir bouleversé le cadre du dialogue social dans l'entreprise notamment en amoindrissant les droits et moyens d'expressions des salarié-e-s à ouvert une période électorale devant s'achever au plus tard fin 2019.

Afin de vous aider, d’aider nos syndicats nous avons élaboré un site dédié aux élections professionnelles.

 
Sur ce site vous trouverez quatre rubriques spécialement dédiées aux élections professionnelles:
1) Infos utiles
2) Activités syndicales
3) Représentativité
4) Simulateurs Calculateurs (accès réservé aux syndicats de la fédération)
 

Sans plus attendre nous vous invitons à le découvrir  :

elections-professionnelles.com 

Tous les syndicats de la fédération doivent individuellement prendre contact avec le secrétariat pour recevoir le code d'accès.
 
 
 
CCN Verres regroupés: La Fédération signe l'accord sécurisant le bloc 2.

Nouvelle CCN Verres regroupés : La Fédération Signe l'accord de branche qui sécurise le bloc 2.
 
Convention Collective Nationale des champs regroupés du verre et du vitrail (IDCC1821).
Les ordonnances Macron ont sérieusement affaibli les conventions collectives, en renvoyant un nombre très importants de droits conventionnels négociable dans les entreprises et dans un sens moins favorable aux salariés.
Néanmoins 4 thèmes peuvent être sécurisés dans la convention collective.
Autrement dit l’accord de branche prévaudra sur l’accord d’entreprise conclu postérieurement, sauf si l’accord d’entreprise assure des garanties au moins équivalentes. Mais c’est à la branche de décider de verrouiller – ou non – ces quatre thèmes :
• la prévention des effets de l’exposition aux facteurs de risques professionnels ;
• l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés
• l’effectif à partir duquel les délégués syndicaux peuvent être désignés, leur nombre et la valorisation de leur parcours syndical ;
• les primes pour travaux dangereux et insalubres.
Votre Fédération CGT s'est donc attelée à sécuriser ces thèmes qui rappelons le doivent faire l'objet d'un accord de branche avant le 31 décembre 2018.
 
 

LIRE LA SUITE

Industries céramiques la  CGT sécurise les droits syndicaux.

CCN Industries Céramiques : La Fédération CGT sécurise les droits syndicaux dans la branche et signe l'accord :
 
Les ordonnances Macron ont sérieusement attaquées les droits des sealariés en affaiblissant le principe de faveur, la hiérarchie des normes et le droit à l'extension.
Notre bataille contre la mise en place de ces ordonnances qui encouragent le dumping social, s'est faite tout au long de ces mois et s'est poursuivie en tentant de sécuriser le maximum de droits conventionnels. L'objectif est que la convetion collective améliore pour les salariés le code du travail et que l'accord d'entreprise améliore les droits des salariés contenus dans la convetion collective.
C'est ce que nous sommes en train de réussir notamment avec ces 2 accords dans la CCN des industries céramiques sur les droits syndicaux et dans la nouvelle convention collective des professions regroupées du verre :

LIRE LA SUITE

Tous et toutes mobilisé-e-s le 14 décembre !

Depuis plusieurs semaines les citoyen-ne-s et les salarié-e-s rejoints par les étudiant-e-s, les lycéen-ne-s sont dans la rue pour réclamer de pouvoir vivre dignement de leur travail.
La convergence doit se faire avec les salarié-e-s mobilisé-e-s depuis de nombreux mois contre la casse du Code du Travail, de la protection sociale et des services publics.
Téléchargez le tract à distribuer massivement !

LIRE LA SUITE

Droit de retrait, première victoire pour les salariés !

Droit de retrait à Verallia: le tribunal refuse la procédure d'urgence.
Première victoire pour les 35 salariés de Verallia assignés au tribunal d'instance par leur employeur.
C'est en présence de la veuve du salarié qui s'est suicidé que les salariés ont obtenus le rejet de procédure d'urgence engager.
 
Article le journal de Saône et Loire jeudi 15 novembre 2018.

Le 4 décembre Soutenons les salariés de Verallia Châlon.

La direction de Verallia a décidé de trainer devant les tribunaux des salariés qui avaient usés de leurs droits de retrait après le suicide d'un de leur collègue.
Plutot que de dialoguer, la direction de Verallia préfère sanctionner ses salariés en leur retirant les heures de droit de retrait de leur fiche de paye.
Le tribunal, lors de l'audience en référé, a été plus clémente en décidant de renvoyer l'audience au 4 décembre et surtout en interdisant à Verallia de ponctionner les heures correspondants au droit de retrait exercé par les salariés.
 

LIRE LA SUITE

Verallia: Remise en cause du Droit de retrait !

Depuis l’annonce du suicide d'un de leur collègue de travail traumatisé-e-s par ce geste irrémédiable de désespoir les salarié-e-s de l’usine de Chalon ont fait valoir leur droit de retrait.
 
Aujourd’hui la direction entend remettre en cause ce droit en assignant les salariés au tribunal.
 
Face a cette atteinte au droit fondamentale, la coordination CGT Verallia a appelé à des arrêts de travail sur tous les sites.

Voir tous les articles