IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Activités Fédérales International

 

Compte rendu réunion extraordinaire IndustriAll du 26.05.2015
Publié le 13 novembre 2015

Ordre du jour : Travaux Think Tank* et rencontre du Comité Exécutif de 09 et 10 juin 2015.
*Groupe de travail préparation congrès 2016 à Madrid d’IndustriAll Europe

La première observation qui a été partagé dans le cadre de la préparation du 2ème Congrès d’IndustriAll Europe Trade Union qui aura lieu en 2016 à Madrid, c’est d’en finir avec l’addition des 3 entités (ICEM, FIOM, THC) et de construire une seule et même fédération internationale de l’Industrie. La solidarité, le rassemblement du plus grand nombre, le collectif sont autant de critères qui ont guidé la construction de cette organisation internationale.
Pour avancer concrètement dans le développement des activités d’IndustriAll Europe, pour confirmer l’esprit qui a guidé cette volonté et ce besoin d’un outil à la hauteur des attentes du monde du travail, pour rassembler le plus possible les idées et les salariés du secteur industriel, il est d’abord indispensable de tirer le bilan du fonctionnement de notre fédération afin d’y apporter les modifications nécessaires à son essor.
Lors de la réunion, au-delà de l’indispensable respect de la démocratie qui ne peut réellement s’exprimer qu’au travers du respect, de l’écoute, des diverses expressions et décisions communes adoptées, il est apparu nécessaire d’adopter des dispositions dans plusieurs domaines :
1- Renforcer le rôle des comités sectoriels afin de prendre en compte l'ensemble des filières et permettre un lien direct entre les revendications des syndicats et le travail fédéral
2- Renforcer la coordination syndicale au sein des groupes multinationaux afin de construire un rapport de force favorable aux salariés
3- Tirer les enseignements du fonctionnement des comités politiques avant toute décision de réorganisation

Mais aussi, on a pu parfois constater dans cette mandature qui s’achève, l’absence de débat politique comme des décisions hâtives prises sans réelle concertation. En clair, la gouvernance n’est pas à la hauteur de nos attentes. Lors de la réunion, il a été constaté qu’un bon fonctionnement du comité exécutif repose sur la participation de l’ensemble des organisations affiliées.
La représentativité des uns et des autres ne peut pas être que d’ordre comptable. Toutes les organisations syndicales affiliées doivent avoir droit au « chapitre » quand bien même leurs positions ne sont pas toujours identiques.

La nécessité de conserver le lien entre la base et la structure, le besoin de transparence et de confiance dans l’organisation IndustriAll Europe sont autant de pistes pour l’évolution et le progrès social attendu dans notre structure internationale.

Concernant la discussion « égalité des chances », et faisant suite à l’intervention de la camarade espagnole (FITAG-UGT), l’ensemble des membres présents a largement débattu sur la question du quota de 30 %. Certains ne partagent pas cette idée mais force est de constater qu’à l’heure actuelle, l’égalité femmes-hommes tel que nous la concevons, n’existe toujours pas dans la société en général.

Pour exemple, il nous semble utile de rappeler qu’en matière salariales, les femmes gagnent en moyenne 17 % de moins que les hommes dans l’union Européenne.
Egalement dans le débat, est venue la nécessité de rechercher des solutions spécifiques afin que les femmes soient représentées d’une manière plus significative dans nos structures nationales et internationales.
Enfin, dans le cadre d’autres mesures concrètes pour améliorer la situation, cela doit passer par l’incorporation des jeunes travailleurs avec leurs sensibilités et leurs besoins spécifiques à leurs conditions.

Sur la réunion du Comité Exécutif de 09 et 10 juin 2015 à Bruxelles, plusieurs points sont à l’ordre du jour. Les questions politiques sur l’innovation (prise de position d’IndustriAll Europe sur l’innovation), préparation du Congrès de la CES à Paris du 29 septembre au 02 octobre 2015. Préparation du Congrès 2016 d’IndustriAll European Trade Union à Madrid. L’Egalité des chances dans l’organisation. Politique d’entreprise sur les activités relatives aux restructurations. Résolution sur la politique d’asile actuelle, etc …

Position FNTVC-CGT
La discussion a abordé la question du plan d’investissement de la CES pour nous permettre de travailler avec IndustriAll à sa déclinaison en investissements productifs, recherches et emplois dans nos secteurs Verre et Céramique (question abordé en BF du 08/04/2015). L’importance pour nous, de discuter à partir de nos filières professionnelles et les enjeux afférant à nos activités industrielles.
Sur les questions démocratiques qui nous sont posées au niveau du fonctionnement de la fédération IndustriAll, et au regard des prises de positions du comité directeur dans l’épisode de candidature au poste de secrétaire général de la CES, nous avons à prendre des initiatives significatives afin d’assoir nos règles de vie démocratiques et fixer clairement les responsabilités et le rôle de chacun dans la gouvernance de notre fédération IndustriAll.
Notre proposition d’une motion sur le sujet, n’a pas rencontré un très grand enthousiasme.

A propos du comité directeur, plusieurs questions sont revenues très fortement notamment sur la proposition de la CES et sa proposition d’investissement en Europe (2 % du PIB) et revoir les directives dans le cadre d’une évolution.


Montreuil le 08/06/2015.