IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

SGD Sucy : Les actionnaires réclament des efforts, les salarié-es des réponses à leurs revendications!
Publié le 11 juillet 2020

Lors de la réunion du CSE du 9 juillet 2020, la direction de SGD nous a expliqué, la main sur le cœur que SGD traversait des « diffciultés ».

En cause, le « Verre Blanc » qui ne rapporte pas assez de marge.

La direction de SGD invite donc les salarié-es à mettre un mouchoir sur leurs revendications, car si ce n’était pas le cas, dixit la direction de SGD, « Les actionnaires pourraient ne pas investir pour la réfection du four 2 en 2021 et du four 3 en 2022.

Les dirigeants de SGD ajoutent également que des efforts doivent être faits pour améliorer la qualité et le rendement et comme si ce feu d’artifice anti-social ne suffisait pas (après tout c’est le 14 juillet), la Direction de SGD prévoit de "réduire la masse salariale et le personnel intérimaire".


Comment compte-elle y arriver ?
- En ne remplaçant pas les départs
- En mettant en place de nouvelles structures de travail avec un accent particulier sur la polyvalence.
Pour ce qui est des structures, la direction compte les mettre en place dès ce mois de juillet et poursuivre en août.

Et pour ce qui est des suppressions de postes, les annonces seront faites en septembre.

La CGT condamne vigoureusement ces annonces tant sur la forme que sur le fond.
Sur la forme :
- Ces annonces interviennent alors que les slarié-es ont tout donné durant la période de covid et de confinement, et qu’un cas positif au covid vient nous rappeler que nous ne sommes pas sortis de la crise sanitaire.
- La direction ne livre aucun chiffre sérieux sur la situation économique et sur l’état des marchés pharma en verre blanc et en verre jaune.
- Aucune négociation avec les organisations syndicales n’a eu lieu sur les nouvelles structures pas plus que sur les réductions d’effectifs annoncées.
- Les menaces à peine voilées de la direction concernant les investissements contre l’acceptation du plan d’économie par les salarié-es sont scandaleuses. Il s’agit d’un chantage à l’emploi, que nous dénonçons vigoureusement.


Sur le fond :
- La direction de SGD propose une nouvelle structure de travail sans prouver son efficacité sur le plan industriel et encore moins sur le plan économique. Réduire les effectifs n’apporte que des dégradations des conditions de travail au bt chaud comme au bt froid en dégradant la santé physique et psychique des salarié-es et au final favorise l’absentéisme.


- Ces économies de bout de chandelle sorties de la tête de « jeunes dirigeants » en mal de reconnaissance pour leurs carrières, auront surtout des effets néfastes sur la qualité et donc sur les risques de pertes de clients ou de pénalités fortes. En outre la structure proposant un chef BC/BF Verre blanc et un chef BC/BF Verre jaune est une hérésie totale…Et pourquoi pas un chef des petits flacons et un chef des gros flacons…

Nos propositions :


Concernant la nouvelle struture et l’organisation du travail :
- La CGT demande le retrait des nouvelles structures.
- L’ouverture d’une négociation pour une nouvelle organisation du travail :
- Nous proposons par exemple d’étudier la mise en place d’une 6ème équipe sans perte de salaires ni de pouvoir d’achat.
- Nous proposons de consacrer des postes de reclassement dans la nouvelle structure pour les salarié-es victime d’incapacité temporaire ou définitive.
- A l’issue des négociations, cette nouvelle structure doit être soumise à l’avis des salarié-es via un référendum.

Sur le plan économique :
- La CGT revendique un accord d’engagement de la direction à maintenir les investissements pour la réfection des fours 2 et 3 conformément au calendrier initial
- Sans cet engagement formel de la direction, la CGT propose aux élus CFDT d’engager ensemble une procédure de droit d’alerte économique. Ce droit d’alerte économique est indispensable pour connaitre les intentions réelles de la direction et des actionnaires de SGD. Or nous avons besoins des voix de tous les élus CSE pour voter ce droit d’alerte.

La CGT propose également des ag du personnel et des réunions d’informations en septembre pour engager la bataille contre les suppressions d’emploi mais aussi et surtout pour gagner la pérennité des investissements et les revendications portant sur la 6ème équipe, la revalorisation des salaires, le départ anticipé pour les salariés en situation de travail pénible, l’embauche des intérimaires.

D’ici là, la CGT vous souhaite d’excellentes vacances et veillera durant cette période à ce que chacune et chacun puisse partir en congé sans subir les pressions de la direction.