IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

6 Février, pour nos retraites amplifions les mobilisations !
Publié le 30 janvier 2020

Le projet « Macron » est rejeté par les français et par les syndicats représentants une majorité de salarié-es. La conférence d’enfumage sur le financement est vérouillée, même ses instigateurs syndicaux pro Macron posent des conditions pour y participer…c’est dire l’ampleur de l’arnaque qui se prépare.

Que doivent attendre de ce Président, les salarié-es et les citoyen-nes ?

Un Président qui a supprimé l’ISF, qui est fier d’annoncer l’affaiblissement des conventions collectives et du code du travail, qui encourage les violences policières et les blessures atroces qu’elles engendrent, qui-comble de la honte-fait voter sa majorité contre un amendement octroyant 12 jours aux parents dont l’enfant est décédé !

La CGT et les syndicats engagés dans cette bataille, avec les groupes parlementaires qui s’opposent à cette mascarade, avec les salarié-es et les retraité-es du privé et du public, vont organiser une conférence portant sur l’avenir de notre système de retraites par répartition et son amélioration.

Les mobilisations sont désormais quotidiennes et touchent toutes les catégories socio-professionnelles.

Nous devons amplifier ces luttes dans les entreprises, en les liant aux salaires, aux aménagements de fin de carrière, à la reconnaissance de la pénibilité, à la lutte contre la pénibilité physique et mentale au travail, à la lutte contre la précarité.

Votre Fédération CGT et ses syndicats font de la bataille de santé des salarié-es un enjeu majeur :

- lutte pour la reconnaissance des salarié-es exposé-es à l’amiante, aux fumées de graisse, aux produits chimiques dangereux
- Retraite à taux plein et à 60 ans pour toutes et tous
- Reconnaissance de la pénibilité de nos métiers avec un départ anticipé à 55 ans
- Des accords d’aménagement de fin de carrière, permettant de travailler mois tout en maintenant les rémunérations et les cotisations sociales et d’embaucher des jeunes
- Des postes de reclassement, sans perte de salaires et de primes, pour les salarié-es inaptes à travailler en postes ou exposé-es pendant plus de 15 ans aux postes.
- La 6ème équipe pour les salarié-es en 4X8 ou 5X8 sans perte de salaire, ni de puvoir d’achat
- Les 32 heures sans perte de salaires et de pouvoir d’achat pour les journaliers

Rappelons que l’espérance de vie est inférieure à la moyenne dans nos industries, que selon notre enquête parue en octobre, les verriers et céramistes souffrent au quotidien dans leur travail et que 80% d’entre elles et eux jugent impossible de travailler jusqu’à 62 ans.

Rappelons aussi que 2 salarié-es sur 3 n’occupent plus d’emplois lorsqu’ils liquident leurs droits à la retraite.(Ils sont soit au chômage, soit en inaptitude).

La santé et la sécurité des salarié-es, les actionnaires et dirigeants des groupes verriers et céramistes, s’en préoccupent uniquement sur leur site internet et dans leur communication propagande. La réalité est toute autre :

- Verallia sanctionne 3 lanceurs d’alerte qui ont découvert la présence d’amiante sur le site (actionnaires Banque Publique d’Investissement et fond Apollo)
- Saint-Gobain, condamné par la justice pour l’exposition à l’amiante pour plusieurs dizaines de salarié-es, fait appel de cette décision!
- Owens-Illinois Il faudra des années de batailles juridiques et médiatiques, pour faire reconnaitre la responsabilité de BSN-Danone, puis Owens-Illinois dans l’empoisonnement de plusieurs centaines de verriers à Givors.
- Chez Saverglass, SGD, Verescence, Stolzle,AGC et les autres, les milliers de verriers continuent d’inhaler des fumées de graisses et des substances dangereuses durant 8h, 11 mois de l’année. Que font les directions et les actionnaires ?
Ils nient et contestent en justice leurs responsabilités
- Jettent les salariés dehors pour inaptitude,
- Utilisent massivement les ruptures conventionnelles pour se débarrasser des salarié-es agés,
- Prennent l’argent public tout en licenciant et fermant des sites, comme VB La Ferté Gaucher ou encore Kéraglass.

Affichons partout notre détermination à gagner le retrait de projet abject, ce projet qui détruira à terme notre retraite solidaire intergénérationnelle par répartition.

Mobilisons-nous dans les actions quotidiennes et
le 6 février en faisant grève et en manifestant
pour la retraite solidaire intergénérationnelle par répartition.