IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

Les salarié-e-s de Villeroy et Boch La Ferté Gagnent la première manche ! 
Publié le 5 aout 2019

Vingt-sept salariés de l’ex-usine Villeroy&Boch étaient assignés en référé au tribunal de grande instance de Meaux, mercredi 31 juillet par une direction totalement obsédée par son désir de fermer l'usine de façon expéditive.

Que reprochent les patrons de VB Fliesenaux salarié-e-s en lutte?

Selon les patrons voyous de VB Fliesen, les salarié-e-s en grève pour sauver leurs emplois et le site menacé de fermeture, "entraveraient la libre circulation des marchandises depuis le 12 juin, date à laquelle V&B Fliesen GmbH a annoncé sa volonté de fermer le site de La Ferté-Gaucher". Afin de protester contre cette décision les salariés se sont regroupés devant le site industriel.

D'ailleurs les syndicats suite aus assemblées générales et à la feuille de route validée par une écrasante majorité des salarié-e-s, ont clairement affiché leurs objectifs : Tout mettre en oeuvre pour une continuite de l'activité avec un repreneur industriel(La CGT a même proposé et élaboré un projet de reprise par les salarié-e-s), une réindustrialisation du site et en parallèle ne pas boycotter les discussions. Celles-ci ont commencé entre la direction et les deux syndicats de l’entreprise, la CGT et la CFTC, dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi. Mais les deux parties ne sont clairement pas sur la même longueur d’onde.

« Obtenir un interlocuteur de la direction turque »

Pour la direction cette assignation en référé visait à faire cesser le blocage de l’usine, mais la juge a reporté son jugement d’une semaine. Pourquoi ? Elle préfère laisser le temps aux deux parties de trouver un terrain d’entente. Ainsi, le tribunal a nommé un médiateur afin de « rapprocher les parties pour éviter une assignation en référé », explique Me Ralph Blindauer, le conseil des salariés.

Cette semaine de répit doit permettre de sortir de l’impasse.

Et pour les deux délégués syndicaux Ghislain Rémy (CGT) et Michel Ouvré (CFTC), tous deux assignés, d’« obtenir un interlocuteur de la direction turque ».

En effet, l’usine appartient majoritairement au groupe Eczacibasi depuis 2007. L’usine est spécialisée dans la fabrication de faïences murales pour salles de bain et cuisines. Mais ceux-ci comme VB ont clairement laissé ce site à l'abandon tant sur le plan des investissements que sur le plan commercial.

Le site est désormais fermé pour la période des congés mais les salarié-e-s assureront la garde pour que le matériel et les stocks ne puissent pas "disparaitre" pendant cette période...Clairement aucune confiance n'est de mise dans cette direction.

Des actions sont programmées dès la fin du mois d'août avec notamment la projection du film "en guerre" avec Vincent Landon, un des acteurs de ce film sera présent lors de la diffusion pour échanger avec les habitanst de la Ferté Gaucher qui seront toutes et tous conviés à regarder ce film et à débattre avec les salarié-e-s de VB FliesenLa Ferté Gaucher.

Des manifestations également sont à l'ordre du jour, y compris un déplacement en Allemagne.

L'heure est donc à la mobilisation des salarié-e-s soutenu-e-s par la population, les commerçants, les élus locaux et nationaux. La fédération CGT Verre-Céramique et son syndicat CGT sont pleinement engagés dans cette bataille pour que vive le site industriel de VB Fliesen La ferté Gaucher avec ses emplois et son territoire.

(©Le Pays Briard)