IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

L'actu éco dans les industries du Verre et de la Céramique
Publié le 27 mai 2017 par Nos remerciements aux experts économqiues du cabient Acti-Ce pour la collecte de ces informations

Ce premier semestre 2017 est riche dans l'actu éco et sociale des entreprises du verre et de la céramique. Beaucoup de ces entreprises ont défrayé la chronique, c'est le cas notamment d'Arc International et d'Allia Digoin et Vileneuve aux chênes. Mais au delà de ce qui intéresse les médias, il y a surtout une Fédération CGT Verre-Céramique qui travaille avec ses syndicats CGT pour l'avenir de ces sites industrielles, souvent contre des fonds dont les stratégies sont purement financières et de très très court terme. Nos objectifs sont diamétralement opposés aux leurs : Pour nous seuls compte l'investissement dans la recherche, le développement, dans la modernisation technologique des infrastructures et des outils de productions, dans l'emploi et dans la formation. Cela permet ensuite de revendiquer des salaires décents pour vivre de notre travail et permettre à nos territoires de se développer. 


AGC (verre plat) Boussois Maubeuge

Le four B1 du float AGC, à l’arrêt depuis plus de trois ans, a officiellement repris du service, mardi 25 avril 2017.

ARC (art de la table)

L'actionnaire américain et un consortium financier apportent 35 millions d'euros au géant verrier.

Pour le groupe, en difficulté de trésorerie, l'enjeu est de faire revenir les banquiers. Quelque 25 millions d'euros sont apportés par le consortium de fonds souverains menés par le Fonds public russe des investissements directs (RDIF) et CDC International Capital, filiale de la Caisse des Dépôts. De son côté, Glass Holding, actionnaire principal de la société, injecte 10 millions d'euros.

Un comité d’entreprise extraordinaire s’est tenu vendredi 21 avril à Arc. Les syndicats ont demandé l’ouverture d’une procédure de droit d’alerte pour connaître exactement la situation du groupe verrier. Alors que les financements attendus ne sont pas arrivés, ils craignent un défaut de paiement.

Parallèlement, la direction a demandé aux salariés de confier leurs des réflexions pour l’élaboration d’un « pacte social » sur les thèmes comme la qualité de vie au travail, la pénibilité et l’ergonomie, la prévention des accidents du travail et des risques sociaux, la responsabilité sociétale des entreprises, la transmission des savoirs et les relations juniors-seniors, …

BACCARAT (cristallerie)

Starwood aura bientôt achevé le démantèlement du groupe Taittinger. Le fonds américain a bien mis en vente Baccarat, le dernier des joyaux de l'ex-empire du luxe.

Pour l'heure, un acquéreur chinois se détacherait pour reprendre la cristallerie lorraine, valorisée près de 200 millions d'euros en Bourse. Starwood avait repris en 2005 le groupe Taittinger, groupe qu'il a ensuite entrepris de vendre à la découpe.

CORNING (verre technique)

Apple va investir 200 millions de dollars chez Corning, fabricant d'écrans et partenaire d'Apple depuis 2007. C'est son premier investissement depuis la création début mai d'un fonds d'un milliard de dollars, dédié à l'industrie de pointe américaine. Cet investissement devrait permettre à Corning de plancher sur la production d'un "verre plus fin et plus polyvalent" pour les produits existants

d'Apple - comme les iPhone et les iPad - et pour des applications dans les tuyaux de la firme de Cupertino - comme des lunettes connectées pour la réalité augmentée.

L’opérateur nord-américain Verizon a conclu un accord de fourniture de fibre optique avec Corning pour un milliard de dollars sur une durée de trois ans qui va lui permettre de consolider le déploiement de son réseau haut débit sans fil aux Etats-Unis, notamment la 5G.

CERABATI (carrelage)

Le groupe belge Koramic vient de racheter son concurrent Cérabati, en redressement judiciaire depuis novembre 2016. L'offre de reprise de Cérabati par le groupe belge au travers de Cofrac, sa holding française, a été acceptée mardi par le tribunal de commerce de Lyon. Sur les 116 postes que compte l’entreprise Cérabati (87 à Couteuges et 33 à Lyon), 93 seront repris. Dix postes seraient supprimés sur le site de Haute-Loire et 13 à Lyon.

Producteur français de carrelages depuis 1864, Cérabati, commercialise ses produits sous les marques Cérabati et Alfacar. Ce rachat donne ainsi naissance au plus grand groupe de l'industrie du carrelage céramique en France.

DESHOULIERES (art de la table)

Si le groupe Deshoulières connaît des difficultés depuis plusieurs années, avec son rachat en juin 2016, le début de l’année 2017 est plutôt favorable. Les porcelaines Deshoulières voient leur avenir s’éclaircir après une année 2016 très éprouvante. En juin, Jean-Claude Kergoat a racheté aux actionnaires russes (présents depuis 2002) les trois sites, dont celui de Chauvigny, avec son groupe Janus Cession Konsult & Kapitalinvestering.

ESSILOR (optique)

Le 12 mai 2017, Essilor a annoncé que ses actionnaires ont approuvé l'ensemble des résolutions proposées relatives au projet de rapprochement entre Essilor et Luxottica. Les actionnaires ont ainsi approuvé la désignation des membres du futur conseil d'administration d'Essilor Luxottica, dont huit membres désignés par Delfin, actionnaire de contrôle du fabricant italien de montures de lunettes, et huit désignés par Essilor.

IMERYS (tuiles)

Imerys Toiture lance la tuile photovoltaïque en céramique. Pour éviter des problèmes d'étanchéité et de garantie à la pose de panneaux photovoltaïques sur la maison, Imerys Toiture a mis au point une tuile céramique, couverte de cellules photovoltaïques, dédiée au marché résidentiel individuel.

Il aura fallu à peine plus d’un an à Imerys Toiture, spécialiste des tuiles terre cuite, pour mettre au point une application répondant pleinement aux besoins des artisans du secteur. Développée avec ces derniers, Météo Pros propose à ses utilisateurs de surveiller très simplement les conditions climatiques auxquels sont soumis les chantiers, garantissant ainsi une organisation optimale des opérations. 

ISOVER (isolation)

ISOVER lance la nouvelle laine de verre IRB pour combles et plafonds d’Isover offre un confort de pose inégalé. La nouveauté tient dans une différence résidant à la fois au niveau des fibres que des process, assortis de contrôle de qualité totale. Ecologique et « recyclable à l’infini », la nouvelle matière brevetée est notamment dotée d’un liant 100% biosourcé.

Knauf Isolation (isolation)

Federico Gil de la Puente est nommé Directeur Général France de Knauf Insulation. Il succède à Jean-Jacques Pontailler qui devient Responsable du Développement Stratégique pour l’Europe de l’Ouest.

MFG (verre plat – automobile)

Le ministère de l’industrie et des mines algérien a donné son autorisation au projet d’usine de verre plat automobile entre HMA (Hyundai) et Cevital (Maison mère de MFG).

Cette unité de 70 personnes fabriquera les vitres latérales, les déflecteurs, les lunettes arrière et les glaces arrière. Employant 70 personnes, entre ingénieurs et techniciens formés à l’étranger et sur site, "cette usine couvrira à 100% les besoins du marché national, avec une capacité de production de 8 000 unités/jour.

MONIER (tuiles)

Le groupe allemand Braas Monier Building Groupe vient d’être racheté par la société américaine Standard Industries. Braas Monier est dans le trio de tête des fabricants de tuiles et de composants de toiture. Standard Industries va regrouper les activités de Braas Monier et d’ICOPAL, spécialiste des solutions pour toits plats, connu en France à travers sa marque Siplast. Cette opération devrait faire du nouveau groupe BMI un des plus grands fournisseurs industriels européens de solutions pour la toiture plate ou en pente.

OWENS CORNING (renforcement et isolation)

Le groupe Owens Corning a annoncé au mois de mai l’acquisition de Pittsburgh Corning pour 560 M$. Spécialiste de l’isolation (foamglass), Pittsburgh Corning compte 110 salariés dans le monde et des usines aux États-Unis, en Chine, en Belgique et en République, pour des ventes 2016 de 240 millions de dollars. Cette acquisition signe le retour d’Owens Corning en Europe après l’avoir quitté à la fin des années 90 en vendant ses usines à Knauf.

POCHET (flaconnage)

Le groupe Pochet modernise ses trois unités françaises de parachèvement situées à Guimerville (Seine-Maritime), le site verrier historique du groupe, Gamaches (Somme) et Beaugency (Loiret). Soit un investissement de 17 millions d’euros. L’usine de Guimerville avait bénéficié en 2015 d’une rénovation de l’un de ses quatre fours pour 15 millions d’euros. La modernisation du parachèvement s’inscrit dans le plan "ambition 2023" du groupe Pochet, soit 200 millions d’euros d’investissement sur quatre ans (2015-2018) dans les quatre entités du groupe : Pochet du Courval (flaconnage verre, 45 % de l’activité de Pochet), Qualipac (plasturgie et métal), Priminter (accessoires et packaging événementiel) et Solev (décoration d’exception : vernissage, métallisation, dégravage laser).

RIOU (transformation verre plat)

Le groupe RIOU déménage son siège social à Honfleur (Calvados) dans un bâtiment flambant neuf après réaménagement, de 1 000 m².

SAINT GOBAIN

Le groupe de matériaux de construction Saint-Gobain a annoncé le 17 mai 2017 son intention de réduire ses coûts de 1,2 milliard d'euros sur la période 2017-2020, contre 800 millions d'euros initialement sur la période 2016-2018. Le nouvel objectif doit être atteint par le déploiement de "l'industrie 4.0" et la transformation digitale dans les différents métiers du groupe. Le rythme des acquisitions devrait s'accélérer, avec des acquisitions de taille petite et moyenne pour un montant total en hausse à 2 milliards d'euros sur les quatre prochaines années

SGD (flaconnage pharma)

Le marché en croissance tire la production qui devrait atteindre un record en 2017.

Après sa séparation d’avec la branche parfumerie, le passage sous pavillon chinois, la nouvelle usine devrait voir de nouveaux investissements avec le déplacement du four 2, déconstruit pour être remplacé. D’autres essais et réflexions sont en cours pour d’éventuels d’autres investissements en 2018.

VERALLIA - EVERGLASS (bouteilles)

EVERGLASS modernise son site de Rozet-Saint-Albin

La société avec ses deux sites est spécialisée dans le retraitement du verre ménager, avec cet investissement de plus de 7 millions d’euros, le site se dote de technologies de pointe pour mieux trier le verre issu de la collecte et permettre ainsi une plus grande valorisation du calcin dans les fours verriers.

La société SAGAR DECOR, filiale du groupe Verallia basée à Pont-Sainte-Maxence dans l’Oise a annoncé avoir racheté la Société charentaire de Décor (SCD), basée à Gensac la Pallue, près de Cognac. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

VERRERIE DE MASNIERES (flaconnage)

La direction évoque un projet de nouveau four et 200 futures embauches

Après les difficultés connues ces dernières années et le plan social de 148 personnes en 2015, ce projet laisse augurer d’un redéveloppement mais les résultats restent déficitaires et cette annonce sans échéance s’apparente à un appel aux aides de la région et des collectivités locales.

VERRISSIMA (verre plat)

Verrissima acquière AGC Vertal Nord-Est et son savoir-faire dans la trempe à plat. Le spécialiste de la transformation du verre plat Verrissima Group à Goetzenbruck (Moselle) a racheté début 2017 la société alsacienne AGC Vertal Nord-Est, filiale du groupe belge AGC Glass Europe. En acquérant cette société de 15 personnes implantée à Wisches (Bas-Rhin), le repreneur s’est doté d’une compétence qu’il cherchait à intégrer depuis plusieurs années : la fabrication de verre trempé.

ALLIA (Digoin et Villeneuve Aux Chênes)

La bataille engagée par la CGT et les autres organisations syndicales(CFDT/CFTC/FO/UNSA) a permis de sauver une partie des emplois à Digoin, d'obtenir un projet de réindustrialisation et de développement économique à Villeneuve Aux Chênes et de gagner un PSE permettant des départs anticipés en préretraite et un congés de réclassement sur 2 ans. Des points restent à négocier comme les indemnités de primes supralégales