IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

AGC Boussois-Maubeuge : Le Four est rallumé grâce à l'action de la CGT!
Publié le 7 avril 2017

Ce jeudi 30 mars 2017 restera dans les mémoires des verriers de Boussois : Ils ont enfin récolté les fruits de leur bataille en assistant à la renaissance du four B1.

Cette bataille ils la mènent depuis plus de trois ans date à laquelle ils avaient consenti de nombreux efforts et où ils avaient assisté à l'extinction du four B1.

La CGT, ses élus à leurs cotés pour proposer un projet industriel alternatif, des infrastructures nouvelles comme par exemple l'arrivée du fret par rail jusque dans l'enceinte de l'usine pour approvisionner les fours en matières premières. Proposition validée par les salariés et concrétisée grace au financement de la région et de l'état.

Il aura aussi fallu mobiliser les verriers pour éviter une casse sociale orchestrée par le groupe AGC : L'Activité partiellea ainsi été mise en place sous la tutelle de la Direccte, Malgré la volonté de la direction d'allonger le temps de travail via des accords de compétitivité emploi, la CGT et les salariés ont résisté et finalement obtenu que cette augmentation du temps de travail ne se concrétise que par quelques jours de RTT en moins<;

La bataille a été plus difficile concernant le maintien de l'emploi. En tout ce sont 40 emplois qui ont été supprimés soit un effectif qui est passé de 260 à 220 emplois. 

 Mais l'espoir est là avec une CGT qui restera vigilante pour que les efforts consentis par les salariés soient reconnus.

Le four B1 est un investissement majeur avec une capacité de 650 tonnes de verre clair et des caractéristiques techniques très élevées lui permettant par exemple d'être très peu consommateur d'énergie et de respecter les normes environnementales et anti pollution. la durée de vie moyenne est d'environ 15 ans mais des réfections doivent être régulièrement entreprises pour assurer sa pérennité.

Bravo donc aux salariés de Boussois et à leurs élus CGT qui ont lutté, proposé et gagner la pérennité du site et des emplois...Une bonne nouvelle arrive après celle qui a vu le redémarrage du four de St-Gobain Glass Aniche lui aussi arrêté pendant 4 ans et qui a redémarré à l'automne 2016.

Là aussi l'action de la CGT et des salariés a été déterminante :

Projet industriel alternatif, mobilisations des verriers, de la population, des élus territoriaux et locaux et négociations notamment pour qu'il y ait maintien de la totalité des effectifs pendant cette période de 4 ans et au bout la victoire avec un four qui désormais tourne à plein égime et un effectif complet et intact comme il y a 4 ans!

Bravo à la CGT et aux verreirs de St-GoBain Glass Aniche et AGC Boussois et longue vie à leurs usines verrières et aux emplois verriers!