IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

Amiante: La Cour de Cassation rend justice à Christian Cervantes.
Publié le 22 mars 2017

C'est un dur et long, très long combat de 12 années commencé par nos camarades de la CGT des verriers de Givors qui voit aujourd'hui leurs efforts récompensés. A leur tête l'homme sans qui rien n'aurait pu être fait : Notre Camarade Christian Cervantes qui aura lutté pour la reconnaissance de sa maladie professionnelle et de celles de ses camarades en vie ou brutalement et prématurément décédés.

Lui aussi finira par en mourir, mais son combat aura été repris par l'association des verriers de Givors, son ami et camarade Laurent Gonon, l'épouse de Christian et leur fille. Récit d'une lutte qui permet à des milliers de verriers d'être rétablis dans leurs droits et à des milliers d'autres de bénéficier de la prévention, pour vivre de son travail et non mourir à cause de son travail :

Christian Cervantès avait été exposé à de la poussière d'amiante pendant trente trois ans. La décision de la cour de Cassation de ne pas accéder à la demande du groupe OI, qui avait repris la verrerie, confirme le jugement en appel de novembre 2015.  

Ce dernier reconnaissait comme maladie professionnelle le cancer dont était victime Christian Cervantès. 

La justice a tranché : l'exposition prolongée à l'amiante, aux hydrocarbures et aux solvants est cancérigène. La petite famille des verriers de Givors est toujours restée soudée au fil du temps malgré les difficultés. Une solidarité entretenue par Laurent Gonon son ami, ainsi que l'association des verriers de Givors. Et c'est aussi une grande victoire pour eux, leurs familles et plus largement pour la grande famille des verriers.

La Fédération a soutenu et poursuivra son soutien et ses actions pour la reconnaissance des maladies professionnelles mais aussi pour lutter contre les risques de maladie et mettre en place des dispositifs de préventions efficaces.

Il faut aussi engager la responsabilité pénale des entreprises qui n'appliquent pas le principe de précaution et font peser sur la santé des verriers de graves conséquences.

Nous agissons au quotidien pour cela et c'est aussi une reconnaissance de l'action des camarades de Givors, pour la plupart membres de notre fédération CGT.

Saluons donc cette belle victoire de notre camarade Christian, de sa famille et de ses amis de l'association des verriers de Givors, avec à leur tête notre camarade Laurent Gonon.

C'est une belle victoire de justice.