IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

Actualités

 

Loi Travail, 49-3, Article 2, On ne lâche rien !
Publié le 6 juillet 2016

Le 5 juillet se sont 45 000 personnes qui ont défilé en france., Paris, Toulouse, Marseille, Caen, Grenoble, etc....

La mobilisation c'est également des actions comme à la Tour Eiffel, ou le Stade de France ou ont été arboré les couleur de la lutte.

Le mouvement social ne va pas faiblir et d'ores et déja des innitiatives ont été décidées pendant l'été afin de préparer une rentrée puissante et offensive pour empêcher la mise en place de la loi.

L'article 2 c'est la possibilité de déroger aux accord de branches dans un sens moins défavorable aux salariés sur les sujets tels que:

-      la détermination du taux de majoration des heures supplémentaires ; 

-      la rémunération des temps nécessaires à la restauration et aux pauses ;

-      l’assimilation des temps nécessaires aux opérations d’habillage et de déshabillage à du temps de travail effectif ou détermination de contrepartie ; 

-      la mise en place des astreintes ;

-      le dépassement de la durée quotidienne jusqu’à douze heures ;

-       le dépassement de la durée hebdomadaire moyenne de travail dans la limite de quarante-six heures sur une période continue de douze semaines ;

-      la dérogation à la durée minimale du repos quotidien ; 

-      la mise en œuvre des congés dans l’entreprise ; 

-      la mise en place d’horaires à temps partiel ; 

-      la détermination de la limite au nombre d’heures complémentaires ;

-       la détermination des délais de prévenance pour les changements d’horaires des salariés à temps partiel ; 

-      les modalités de récupération des heures perdues ; 

-      les modalités de report d’heures en cas d’horaires individualisés ; 

-      la détermination des jours fériés et chômés ; 

-      la durée des congés spéciaux ; 

-      les délais de prévenance pour les astreintes ; 

-      le droit à la déconnexion. 
 

Il faut y  ajouter les thèmes déjà existants  comme la fixation du contingent d’heures supplémentaires, les forfaits, l’aménagement du temps de travail sur une période supérieure à l’année, le compte épargne et la journée de solidarité.

 

C’est donc contre cette attaque sans précédent et pour préserver la hiérarchie des normes, élément protecteur pour tous et toutes les salarié-e-s que nous sommes déterminés et mobilisés !

Tout au long de l'été "On ne lâche rien "