IDENTIFIANT

MOT DE PASSE


Pas encore de compte?>>Inscription
Oubli du mot de passe>>>Ici

La Fédération

Institut d'Histoire Social

 

Institut d'Histoire Social
Publié le 16 mars 2016

L’institut d’Histoire Sociale des Verriers et Céramiste est une association créée en 2012 avec le soutien de la Fédération CGT des travailleurs du verre et de la céramique.

Son but est de faire connaitre l’histoire sociale des verriers et des céramistes en mobilisant ses atouts et ses compétences pour en premier lieu se consacrer à la sauvegarde, au classement et à la valorisation des archives.

Son action est diversifiée et ces initiatives donnent souvent lieu à des publications. L’Institut publie également sa propre revue, Les Cahiers, diffusée par abonnement.

D’une manière générale l’Institut recherche les formes les plus appropriées pour toucher un public large afin de mettre à sa disposition les éléments d’histoire et les documents d’archives.

La création de l’Institut a marqué notre volonté de se doter d’un outil montrant l’intérêt qu’elle porte à la connaissance historique : intérêt pour l’histoire de notre organisation et du mouvement ouvrier, bien entendu, et aussi plus largement pour l’histoire des faits et des mouvements sociaux, l’histoire sociale dans laquelle la CGT a tenu et tient une part importante.

"Connaître l’histoire du mouvement syndical, c’est assimiler l’expérience des générations passées, pour mieux comprendre les conditions nouvelles et innover en intégrant tout l’acquis de la classe ouvrière."

Bon nombre d’informations contenues dans les cahiers de l’I.H.S. peuvent être utiles dans les démarches syndicales.

Il est compréhensible que les préoccupations des organisations syndicales tiennent avant tout à l’actualité sociale du moment et que l’histoire des luttes, des acquis du passé ou simplement la connaissance de nos métiers ne fassent pas partie de leurs préoccupations premières.

L’histoire de notre fédération s’est écrite avec toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont été élu-e-s et qui ont eu la responsabilité de la conduire, de représenter les salarié-e-s dans les différentes instances de négociations.

Le devoir de mémoire est une responsabilité que nous devons partager et faire connaitre.

La mémoire de notre histoire est la vôtre.

Aujourd’hui, avec le temps vous réaliserez toute l’importance qu’elle a tenue dans l’activité syndicale. En faire bénéficier les générations futures est de notre responsabilité, actives, actifs et retraité-e-s, comme elle est aujourd’hui celle de notre institut.

Ce passé commun, étudions-le et faisons-le apprécier largement.

Il est le socle de toutes les luttes à mener, aujourd’hui et dans l’avenir.

Gagner une diffusion plus large des cahiers de l’I.H.S. c’est gagner à l'émancipation.

 

QUAND TU AS LA CONNAISSANCE

                                           TU ES UN HOMME LIBRE…